previouspauseresumenext
Clotilde RIPOULL
 

Bille en têt #4 Loi El Khomri : la mauvaise réforme qui chasse la bonne

Bille en têt #4 Loi El Khomri : la mauvaise réforme qui chasse la bonne

Clotilde Ripoull et Henry de Laguérie
 

Quelles perspectives pour la Catalogne ?

L'ouvrage de Henry de Laguérie, Les Catalans, se compose de portraits croisés et d’interviews permettant de comprendre et dépeindre la Catalogne dans toute sa complexité et ses projets.

 

Une soirée résoluement positive

La première soirée débat de l'association Perpignan équiLibre fut un succès.Devant une cinquantaine de personnes, l'économiste Robin Rivaton, chef de file des nouveaux économistes a présenté son livre "La France est prête".

Une mise en valeur du patrimoine toute l'année
 

Culture

La Culture comme un renouveau pour Perpignan. Perpignan est une ville fière de plus de 1 000 ans d’histoire. C'est aussi une ville qui aujourd’hui rayonne sur un territoire, celui de notre agglomération.

Dans la liste Perpignan Equilibre, Clotilde Ripoull et ses colistiers sont des parents d’élèves, concernés comme vous par l’avenir de leurs enfants.
 

Ecoles

Notre objectif est de contribuer à l’épanouissement et à l’éveil de vos enfants grâce au développement d’un projet municipal dont les priorités seront :

Actualités / le blog

Résultat, depuis quelques semaines de nombreux commerçants et entrepreneurs reçoivent une douloureuse qui atteint

2016-04-05 22:58
En 2015, la loi permettait à Jean-Marc Pujol président de la communauté d'agglomération, d'exonérer de Contribution Foncière (CFE) les très petites entreprises et commerces Perpignanais situés en zones prioritaires. Oui mais voilà, le même M. Pujol, faisait voter les conseillers communautaires ... pour supprimer cette exonération en février 2015. Et à l'unanimité s'il vous plaît, avec les voix de M. Aliot et des conseillers communautaires FN qui sont censés jouer leur rôle d'opposants mais n'ont rien lu, rien vu, rien su !
Tags : Perpignan Impôts Commerçants Artisans TPE
 
 
2016-03-17 15:33
Cette maison paroissiale possédant un caractère historique, édifiée à coté de la cathédrale en 1899-1900, fut conçue par l’architecte français Léon Bénouville. Le bâtiment est classé 5bis dans le Plan du Secteur Sauvegardé de la ville de Perpignan. Il a été détruit par la municipalité de Perpignan, malgré les préconisations du Périmètre de Sauvegarde et de Mise en Valeur. Fin décembre 2015, Perpignan Équilibre a lancé une procédure au Tribunal Administratif (TA) de Montpellier. Malgré la destruction effective du presbytère, l'association a maintenu sa plainte pour que le TA se prononce sur la validité de la procédure utilisée par le maire. La veille de noël, alors qu'un recours suspensif avait été déposé par Perpignan équilibre auprès du TA de Montpellier, le bâtiment a été détruit le plus rapidement possible. Ceci, avant que le TA n'ait eu le temps de rendre un premier avis et éventuellement de suspendre la démolition programmée.
2016-03-17 15:07
Bille en Têt #1 Justifier l'injustifiable suite à l'augmentation des indemnités de certains élus.
Tags : Perpignan