Clotilde Ripoull

Clotilde Ripoull, 47 ans, est agrégée d’économie et de gestion. Elle exerce aujourd’hui une activité indépendante de conseil et de formation. Pendant 20 ans, dans l’éducation nationale, elle a formé des techniciens supérieurs dans le domaine de la vente et les a accompagnés dans leur insertion professionnelle.

Présidente de l’Association Nationale des Elus Locaux d’Opposition, elle travaille à la reconnaissance de ces conseillers municipaux afin de favoriser une meilleure représentativité et de nécessaires contre-pouvoirs locaux.

Pendant, 6 ans (2008-2014) elle a effectué un travail de terrain, à l’écoute des habitants de Perpignan comme conseillère municipale d’opposition. Grâce à une opposition ferme et résolument tournée vers les propositions, elle a obtenu des résultats concrets pour les Perpignanais :

  • un moratoire municipal sur les antennes téléphoniques relais, suite à une implication forte dans le dossier du quartier de Las Cobas ; 
  • l’embauche de nouveaux policiers municipaux en 2011, alors que J-M Pujol ne prévoyait aucun recrutement ;
  • un soutien pour un financement plus important de la Fondation de l’Université par la Ville de Perpignan ;
  • la proposition systématique de sources d’économies, lors du vote du budget municipal ;
  • le maintien d’un service d’archives municipales dans son intégralité, que la mairie voulait supprimer ;
  • une meilleure gestion pour l’agglomération de Perpignan, proposition lancée dès 2010 et relayée par l’émission Envoyé Spécial sur France 2 en novembre dernier ;
  • le vote d’une motion à l’unanimité du Conseil municipal pour adhérer à la convention des maires de l’Union Européenne, afin de faire baisser de 20% les émissions de carbone à Perpignan…

Après un score de 9.63  % au premier tour des municipales, elle poursuit son combat avec une association citoyenne : Perpignan équiLibre, toujours 0% partis politiques et 100% Perpignan !