Interview

Libre, intègre, déterminée, volontaire et bienveillante, voilà les qualificatifs qui viennent à l’esprit quand on approche l’engagement de Clotilde Ripoull pour rendre Perpignan à ses habitants. Alors que certains n’ont d’autres objectifs que de garder la Ville ou de la prendre comme un trophée pour leur coterie, Clotilde Ripoull propose de refonder un pacte municipal capable de porter les  changements dont a besoin une ville si riches d’atouts pourtant si gâchés. Interview sans concessions.

Portrait Clotilde Ripoull

Lors de votre conférence de presse de janvier dernier, vous avez annoncé votre candidature pour les municipales de 2020. Quel est votre engagement principal pour réussir Perpignan ?
C. Ripoull : Mon engagement vient de loin. Et je ne parle pas de mes précédentes candidatures. Je veux parler de ce qui remue mes tripes quand je pense à notre Ville. On a tout ici pour vivre heureux et prospère. Perpignan a tant d’atouts, tant de potentiels, il m’est impossible de rester passive face à tant de gâchis. Quand on aime sa Ville, ses habitants, on veut le meilleur pour eux. L’impression d’un énorme rendez-vous manqué qui mine l’ensemble des habitants quels que soient leur âge, leur condition, leur secteur d’activité. Les municipales de 2020 sont une immense opportunité pour faire renaître Perpignan !

Pourriez-vous préciser ? Des chiffres ? Des situations concrètes ?
C. Ripoull : Je pourrais vous citer de nombreux chiffres dans le rouge, j’en retiens deux, très symptomatiques de ce qui accable nos habitants. Ils disent l’état déplorable de notre économie. Même au soleil, la misère reste la misère avec son cortège de souffrances et parfois de dérives. À Perpignan, notre taux de chômage est près du double du niveau national : près de 16% des actifs ici contre 8% en moyenne en France. On est au double !! Autre fait marquant, 32% des Perpignanais vivent sous le seuil de pauvreté soit un habitant sur trois avec des revenus inférieurs à 791 euros par mois. Cela représente près de 19 000 ménages dont de nombreux enfants… Il y a de quoi s’indigner car cette pauvreté de masse, outre les foyers qu’elle accable si durement, impacte l’ensemble des secteurs de vie et d’activités de notre commune. Comment voulez-vous dynamiser le commerce, l’entrepreneuriat ou même l’immobilier sans pouvoir d’achat local ? Comment voulez-vous lutter contre l’échec scolaire, et même aussi la délinquance au quotidien qui exploite les misères humaines sans agir sur la pauvreté de masse ? Tous les destins sont liés dans une Ville…

Les municipales de 2020 sont une immense opportunité pour faire renaître Perpignan !

Comment voulez-vous dynamiser le commerce, l’entrepreneuriat ou même l’immobilier sans pouvoir d’achat local ?

Mon ambition pour Perpignan est de la faire renaître plus forte, de la changer au plus profond
en mettant en valeur son âme

C’est un grand « Pacte Municipal » que je propose aux Perpignanaises et aux Perpignanais.
Un nouveau contrat social

C’est bien une révolution de mentalité et d’actions que je propose de mener pour rendre Perpignan à ses habitants !

D’autres constats qui motivent votre engagement pour Perpignan ?
C. Ripoull : Vous avez aussi les chiffres de la délinquance justement. Dans un récent article daté de décembre 2018, l’Express dressait le palmarès des 100 grandes Villes les plus sûres de France. Nous sommes sur le podium du pire de ce qui existe en France en matière d’agressions physiques, Perpignan étant classée au 96è rang sur 100. Cette problématique d’insécurité joue énormément sur l’ensemble de nos secteurs de vie et d’activités. Mon ambition pour Perpignan n’est pas de saupoudrer de-ci de-là quelques «mesurettes» pour gagner des voix et faire plaisir à quelques-uns. Mon ambition pour Perpignan est de la faire renaître plus forte, de la changer au plus profond en mettant en valeur son âme, ce qu’elle a de plus beau et de particulier en elle ! Perpignan ne ressemble à aucune autre Ville de France. Elle mérite qu’on se batte pour elle et pour ses habitants.
Et justement, à ce propos, vous n’avez cessé de répéter que votre action sera d’ampleur sur la Ville. Quelle sera votre méthode de gouvernance ? Plus concrètement, quel sera votre style pour reprendre en main la destinée de Perpignan et la faire se relever ?
C. Ripoull : Ma conviction est qu’une commune est comme un être vivant. Si un seul organe est souffrant, c’est l’ensemble du corps qui est souffrant, amoindri voire malade. À contrario, quand vous soignez cet organe, c’est tout le corps qui en bénéficie. Voilà pourquoi en tant que Maire, il ne s’agira pas pour moi d’avoir une ou quelques priorités pour agir vite et bien. Tout, vous m’entendez, tout sera prioritaire. Dans tous les compartiments de l’action municipale il s’agira de refonder l’action, ses enjeux, ses objectifs, et même de mesurer son efficacité. C’est un grand « Pacte Municipal » que je propose aux Perpignanaises et aux Perpignanais. Un nouveau contrat social à l’échelle de toute la Ville où chacun y trouvera sa place ; sans passe-droit ni nécessité d’être bien né(e). Il faut en finir aussi avec les deux poids deux mesures et le sentiment d’impunité qui en découle.

Vous pensez à qui ?
C. Ripoull : Qu’importe ! Ma conviction est que pour être forte, Perpignan doit être juste ! Pour être forte, Perpignan doit redonner de l’espoir à chacun et accueillir chaque aspiration d’avenir comme une opportunité pour toute la Ville. Elle doit à nouveau libérer les énergies, rétribuer les mérites et les talents d’où qu’ils viennent. S’il existe bien une Ville qui peut à nouveau faire rêver, c’est Perpignan. C’est bien une révolution de mentalité et d’actions que je propose de mener pour rendre Perpignan à ses habitants, tous ses habitants. Croyez-moi, chacun sera à nouveau fier de sa Ville.

Révolution ? Mais vous voulez « renverser la table » ?
C. Ripoull : Non ! Je veux transformer Perpignan ! Ni la mettre à terre, ni la confisquer, ni la diviser comme certains nous le promettent avec en arrière-plan l’imposture extrémiste. Je veux un vrai changement ! Le Pacte Municipal que je propose est une refonte totale du « logiciel perpignanais » oui ! Mais cela ne se fera pas sans concertation, discernement et bienveillance. La concertation car je crois profondément dans le bon sens populaire et il y aura toujours plus de matière grise dans plusieurs cerveaux que dans un seul. Discernement car il ne s’agira jamais pour moi de nier ou renier ce qui a pu être bien fait par le passé. Le cas échéant, je renforcerai ce qui marche, ce qui fonctionne déjà pour les habitants. Enfin, bienveillance car dans la vie, rien ne peut réussir sans rassembler toutes les bonnes volontés qui sont autant d’humanités et de sensibilités auxquelles je veux croire avec respect et confiance. Et là, je pense en particulier aux agents de la Ville qui ne déméritent pas et qui méritent tout autant une nouvelle ambition partagée. RH peut signifier Ressources Humaines. Pour moi, cela signifie Richesses Humaines. Vous voyez par cet exemple la dimension que je veux proposer avec ce Grand Pacte Municipal. Il est avant tout une conception nouvelle de l’action publique qui proposera aux agents et aux habitants une nouvelle vision de la Ville et de la vie à Perpignan !

Mais cela va vous demander une énergie immense ?
C. Ripoull : Quand on est passionnée, on ne compte ni son temps ni son énergie. Je me prépare depuis longtemps à mener un marathon à la vitesse d’un sprint pour la renaissance de Perpignan. Ces dernières années, sans même être élue, juste de la société civile, j’ai mené bien des combats pour l’intérêt général. Avec très peu de moyens, beaucoup de convictions et toujours dans la position du pot de terre contre le pot de fer, nous avons remporté des batailles inespérées. Certains adversaires politiques me considèrent comme obstinée. Je suis juste infatigable et intraitable quand il s’agit de défendre Perpignan. Là est mon intégrité. Ceci dit, je suis bien entourée et l’équipe municipale que je compte emmener sera choisie à la fois pour ses compétences, ses talents mais aussi pour sa capacité de travail, son envie de donner de l’énergie et sa volonté de s’investir sans retenue pour faire enfin bouger toutes les lignes ! C’est une véritable force du changement que je compte mettre au service des habitants. Une dynamique d’efforts constants et solidaires pour relever la Ville et la rendre plus belle aux Perpignanaises et aux Perpignanais.

Je veux transformer Perpignan ! Ni la mettre à terre, ni la confisquer, ni la diviser comme certains

Certains adversaires politiques me considèrent comme obstinée.
Je suis juste infatigable et intraitable quand il s’agit de défendre Perpignan

Portrait Clotilde Ripoull

Lors de votre conférence de presse de janvier dernier, vous avez annoncé votre candidature pour les municipales de 2020. Quel est votre engagement principal pour réussir Perpignan ?
C. Ripoull : Mon engagement vient de loin. Et je ne parle pas de mes précédentes candidatures. Je veux parler de ce qui remue mes tripes quand je pense à notre Ville. On a tout ici pour vivre heureux et prospère. Perpignan a tant d’atouts, tant de potentiels, il m’est impossible de rester passive face à tant de gâchis. Quand on aime sa Ville, ses habitants, on veut le meilleur pour eux. L’impression d’un énorme rendez-vous manqué qui mine l’ensemble des habitants quels que soient leur âge, leur condition, leur secteur d’activité. Les municipales de 2020 sont une immense opportunité pour faire renaître Perpignan !

Les municipales de 2020 sont une immense opportunité pour faire renaître Perpignan !

Lors de votre conférence de presse de janvier dernier, vous avez annoncé votre candidature pour les municipales de 2020. Quel est votre engagement principal pour réussir Perpignan ?
C. Ripoull : Mon engagement vient de loin. Et je ne parle pas de mes précédentes candidatures. Je veux parler de ce qui remue mes tripes quand je pense à notre Ville. On a tout ici pour vivre heureux et prospère. Perpignan a tant d’atouts, tant de potentiels, il m’est impossible de rester passive face à tant de gâchis. Quand on aime sa Ville, ses habitants, on veut le meilleur pour eux. L’impression d’un énorme rendez-vous manqué qui mine l’ensemble des habitants quels que soient leur âge, leur condition, leur secteur d’activité. Les municipales de 2020 sont une immense opportunité pour faire renaître Perpignan !

Comment voulez-vous dynamiser le commerce, l’entrepreneuriat ou même l’immobilier sans pouvoir d’achat local ?

Mon ambition pour Perpignan est de la faire renaître plus forte, de la changer au plus profond en mettant en valeur son âme

D’autres constats qui motivent votre engagement pour Perpignan ?
C. Ripoull : Vous avez aussi les chiffres de la délinquance justement. Dans un récent article daté de décembre 2018, l’Express dressait le palmarès des 100 grandes Villes les plus sûres de France. Nous sommes sur le podium du pire de ce qui existe en France en matière d’agressions physiques, Perpignan étant classée au 96è rang sur 100. Cette problématique d’insécurité joue énormément sur l’ensemble de nos secteurs de vie et d’activités. Mon ambition pour Perpignan n’est pas de saupoudrer de-ci de-là quelques «mesurettes» pour gagner des voix et faire plaisir à quelques-uns. Mon ambition pour Perpignan est de la faire renaître plus forte, de la changer au plus profond en mettant en valeur son âme, ce qu’elle a de plus beau et de particulier en elle ! Perpignan ne ressemble à aucune autre Ville de France. Elle mérite qu’on se batte pour elle et pour ses habitants.

C’est un grand « Pacte Municipal » que je propose aux Perpignanaises et aux Perpignanais.
Un nouveau contrat social

Et justement, à ce propos, vous n’avez cessé de répéter que votre action sera d’ampleur sur la Ville. Quelle sera votre méthode de gouvernance ? Plus concrètement, quel sera votre style pour reprendre en main la destinée de Perpignan et la faire se relever ?
C. Ripoull : Ma conviction est qu’une commune est comme un être vivant. Si un seul organe est souffrant, c’est l’ensemble du corps qui est souffrant, amoindri voire malade. À contrario, quand vous soignez cet organe, c’est tout le corps qui en bénéficie. Voilà pourquoi en tant que Maire, il ne s’agira pas pour moi d’avoir une ou quelques priorités pour agir vite et bien. Tout, vous m’entendez, tout sera prioritaire. Dans tous les compartiments de l’action municipale il s’agira de refonder l’action, ses enjeux, ses objectifs, et même de mesurer son efficacité. C’est un grand « Pacte Municipal » que je propose aux Perpignanaises et aux Perpignanais. Un nouveau contrat social à l’échelle de toute la Ville où chacun y trouvera sa place ; sans passe-droit ni nécessité d’être bien né(e). Il faut en finir aussi avec les deux poids deux mesures et le sentiment d’impunité qui en découle.

C’est bien une révolution de mentalité et d’actions que je propose de mener pour rendre Perpignan à ses habitants !

Vous pensez à qui ?
C. Ripoull : Qu’importe ! Ma conviction est que pour être forte, Perpignan doit être juste ! Pour être forte, Perpignan doit redonner de l’espoir à chacun et accueillir chaque aspiration d’avenir comme une opportunité pour toute la Ville. Elle doit à nouveau libérer les énergies, rétribuer les mérites et les talents d’où qu’ils viennent. S’il existe bien une Ville qui peut à nouveau faire rêver, c’est Perpignan. C’est bien une révolution de mentalité et d’actions que je propose de mener pour rendre Perpignan à ses habitants, tous ses habitants. Croyez-moi, chacun sera à nouveau fier de sa Ville.

Révolution ? Mais vous voulez « renverser la table » ?
C. Ripoull : Non ! Je veux transformer Perpignan ! Ni la mettre à terre, ni la confisquer, ni la diviser comme certains nous le promettent avec en arrière-plan l’imposture extrémiste. Je veux un vrai changement ! Le Pacte Municipal que je propose est une refonte totale du « logiciel perpignanais » oui ! Mais cela ne se fera pas sans concertation, discernement et bienveillance. La concertation car je crois profondément dans le bon sens populaire et il y aura toujours plus de matière grise dans plusieurs cerveaux que dans un seul. Discernement car il ne s’agira jamais pour moi de nier ou renier ce qui a pu être bien fait par le passé. Le cas échéant, je renforcerai ce qui marche, ce qui fonctionne déjà pour les habitants. Enfin, bienveillance car dans la vie, rien ne peut réussir sans rassembler toutes les bonnes volontés qui sont autant d’humanités et de sensibilités auxquelles je veux croire avec respect et confiance. Et là, je pense en particulier aux agents de la Ville qui ne déméritent pas et qui méritent tout autant une nouvelle ambition partagée. RH peut signifier Ressources Humaines. Pour moi, cela signifie Richesses Humaines. Vous voyez par cet exemple la dimension que je veux proposer avec ce Grand Pacte Municipal. Il est avant tout une conception nouvelle de l’action publique qui proposera aux agents et aux habitants une nouvelle vision de la Ville et de la vie à Perpignan !

Je veux transformer Perpignan !
Ni la mettre à terre, ni la confisquer, ni la diviser comme certains

Mais cela va vous demander une énergie immense ?
C. Ripoull : Quand on est passionnée, on ne compte ni son temps ni son énergie. Je me prépare depuis longtemps à mener un marathon à la vitesse d’un sprint pour la renaissance de Perpignan. Ces dernières années, sans même être élue, juste de la société civile, j’ai mené bien des combats pour l’intérêt général. Avec très peu de moyens, beaucoup de convictions et toujours dans la position du pot de terre contre le pot de fer, nous avons remporté des batailles inespérées. Certains adversaires politiques me considèrent comme obstinée. Je suis juste infatigable et intraitable quand il s’agit de défendre Perpignan. Là est mon intégrité. Ceci dit, je suis bien entourée et l’équipe municipale que je compte emmener sera choisie à la fois pour ses compétences, ses talents mais aussi pour sa capacité de travail, son envie de donner de l’énergie et sa volonté de s’investir sans retenue pour faire enfin bouger toutes les lignes ! C’est une véritable force du changement que je compte mettre au service des habitants. Une dynamique d’efforts constants et solidaires pour relever la Ville et la rendre plus belle aux Perpignanaises et aux Perpignanais.

Certains adversaires politiques me considèrent comme obstinée.
Je suis juste infatigable et intraitable quand il s’agit de défendre Perpignan