#perpignandemain

Perpignan a d’abord besoin d’être écoutée et plus encore d’être entendue pour construire ensemble le renouveau dès 2020. C’est pourquoi, nous avons tenu à rencontrer directement les Perpignanaises et les Perpignanais en lançant cette grande enquête de proximité en janvier 2019. #PERPIGNAN2020, c’est près de 2000 réponses ; plus de 150 rendez-vous terrain menés via du porte-à-porte, de la présence sur les marchés et lors de réunions publiques qui ont mobilisé des dizaines de bénévoles sur près de cinq mois aux quatre coins de la Ville. Comme promis, nous vous dressons ici la synthèse des résultats de cette grande enquête et ses enseignements. Le constat est sans appel : Perpignan veut le changement !

Perpignan, la belle endormie

Nous le pressentions fortement tant nous en sommes tous convaincus. À la question portant sur le ressenti des Perpignanaises et des Perpignanais quant à l’exploitation des atouts de notre Ville, près de 80% des répondants déclarent que Perpignan gâche son formidable potentiel. Comment pourrait-il en être autrement pour une Ville qui se retrouve constamment dans les pires classements nationaux ? Marasme économique, chômage et pauvreté de masse, désertification du cœur de Ville, insécurité, insalubrité, etc. Les Perpignanais en font le constat qui les conduit davantage à l’indignation et au vœu de changement qu’à la résignation.

Perpignan fait pire que stagner, elle recule !

Comme si de gâcher notre immense potentiel ne suffisait pas, avec cette deuxième question, les Perpignanaises et les Perpignanais nous témoignent d’un malaise profond qui vient aggraver l’opinion sur l’état de la Ville. En effet, avec près de 60% de réponses, soit près des deux tiers des sondés, les habitants considèrent que leur qualité de vie s’est dégradée ces dernières années. Ce sentiment profond de déclassement de Perpignan se retrouve aux quatre coins de la Ville sans exception. Il dit l’état d’une opinion : elle attend un renouvellement profond de la politique municipale. Une profonde rupture avec les années passées pour inverser la tendance d’une ville qui fait pire que stagner, qui recule dans le cœur de ses habitants.

Sécurité, emploi, environnement demeurent les grandes priorités des habitants

Lorsque l’on questionne les Perpignanaises et les Perpignanais sur les priorités de la future équipe municipale, force est de constater que le bon sens reste populaire ! En effet, les questions liées à l’insécurité et à l’économie et l’emploi sont LES DEUX problématiques majeures du quotidien de nos habitants. Est-ce une surprise quand on sait que le chômage et la pauvreté rongent notre ville ? Les questions liées au cadre de vie impactent lourdement l’opinion : près de 40% des habitants souhaitent des actions sur la propreté et 31% sur les problématiques de circulation et de stationnement. S’y ajoute le souci environnemental et écologique pour 20% des habitants. En vous proposant un nouveau Pacte Municipal pour relever les défis de Perpignan, nous sommes certains de pouvoir compter sur votre confiance et votre soutien pour gagner en 2020.

Les dispositifs du quotidien plébiscités !

Les Perpignanaises et les Perpignanais aiment leur Ville. Ils la souhaitent plus vivante, enfin dynamique, forte et attractive. Ils veulent pouvoir vivre Perpignan dans la proximité avec des commerces à taille humaine (55%). Ils veulent aussi vivre Perpignan sans avoir peur pour leur sécurité et celle de leurs proches (39%), pouvoir y rester et y construire avec leur famille leur destin avec un travail (35%)… En posant la question sur les préférences des dispositifs que nous proposerons aux habitants, c’est quelque part une déclaration d’amour à leur Ville que les Perpignanaises et les Perpignanais nous ont envoyée. Un attachement résolument ouvert sur l’avenir et sur l’international quand on remarque que plus d’un tiers des sondés – 34% – désirent renforcer les liens avec la Catalogne du Sud. Là encore, nous nous sentons renforcés par vos attentes car elles correspondent en tous points au grand projet municipal que nous vous proposerons après la rentrée de septembre 2019.

Radiographie des répondants